Annualisation de la consommation

Il est important de connaître la consommation annuelle puisque c’est cette période de référence qui permettra d’effectuer des comparaisons par rapport aux années précédentes et par rapport à la consommation moyenne des ménages à Bruxelles.

Dans certaines situations, la facture de régularisation peut porter sur une période supérieure ou inférieure à un an (pour en savoir plus sur ces situations, cliquez ici). Dans ce cas, il vous faudra procéder à une annualisation de la consommation, c’est-à-dire effectuer un calcul qui permettra d’extrapoler les données disponibles afin de se faire une idée de la consommation annuelle.Cela restera cependant une estimation et non une valeur exacte.

Grâce au module ci-dessous, annualisez facilement la consommation d’un ménage.

L’annualisation peut également se faire sur base du calcul expliqué ci-dessous. Le résultat obtenu est moins précis qu’avec le module de calcul car il ne tient pas compte des degrés-jours.

  • Diviser le nombre de kWh consommés par le nombre de jours dans la période de consommation
  • Multiplier le résultat par 365

Par exemple : si la facture annuelle mentionne une consommation de 966 kWh sur une période de 175 jours, la consommation annualisée sera :

  • 966 kWh / 175j = 5,52
  • 5,52 * 365j = 2014,8 kWh.consommés en une année

Limites de l’annualisation de la consommation

  • L’annualisation n’est qu’une estimation C’est un outil utile, mais le résultat n’est qu’indicatif. Même si cela nécessite un délai plus long, il sera toujours beaucoup plus précis de procéder à un relevé des index réels sur une période relativement longue et couvrant à la fois des mois d’été et d’hiver.
  • Période de régularisation inférieure à une annéePlus longue sera la période de référence à partir de laquelle vous extrapolerez la consommation annuelle, plus votre estimation sera juste. Il peut donc être intéressant de demander à votre usager, s’il le peut, de procéder à un relevé de ses index de consommation au moment où vous prenez connaissance de sa situation. Par exemple, si votre usager dispose d’une facture de régularisation qui porte sur deux mois, mais qu’il occupe son nouveau logement depuis quatre mois au moment où il vous contacte, disposer de sa consommation réelle au cours des quatre mois fournira une base plus solide pour procéder au calcul d’annualisation.
  • Période de chauffe et biais possiblePour rester proche de la réalité, le calcul ne devrait s’effectuer que lorsque la période de référence pour laquelle on connaît les consommations réelles couvre un nombre égal de mois d’hiver et d’été. En effet, on consomme davantage durant la période hivernale, dite « de chauffe », qui s’étend d’octobre à mars, que durant la période estivale, d’avril à septembre.De sorte que si la facture de régularisation dont vous disposez ne porte que sur des mois d’hiver (ou au contraire des mois d’été), il devient délicat d’en tirer des conclusions en ce qui concerne les consommations de toute l’année.