Contestation des factures

Avant de contester le montant d’une facture auprès d’Hydrobru, il est utile d’abord d’analyser la consommation et de repérer ce qui pourrait éventuellement expliquer son augmentation. Cette augmentation n’est peut-être pas due à un problème d’index, mais à un changement du rythme de vie du ménage (présence prolongée au sein du logement à cause de la perte d’un emploi, nombre d’habitants plus élevés, etc.) ou encore à une fuite.

En cas de doute sur la validité du relevé d’index, l’abonné ou l’usager peut demander à Hydrobru un contrôle du fonctionnement des compteurs. Le constat sur l’état du compteur est effectué par un acteur neutre, le service de la métrologie du SPF Economie.

  • Si le compteur fonctionne correctement, les frais relatifs au constat sont à charge de l’usager ou de l’abonné.
  • Si le compteur se révèle défectueux, les frais relatifs au constat sont à charge d’Hydrobru. Une estimation de la consommation est alors effectuée pour la période concernée et une nouvelle facture est émise annulant la précédente.

Si l’analyse ne permet pas d’expliquer le montant facturé, alors il convient de contacter Hydrobru. Toute contestation relative à une facture doit être introduite par écrit à Hydrobru dans les 12 mois suivant l’établissement de la facture.

Les contestations les plus fréquentes que vous pourriez rencontrer et auxquelles il faut être attentif concernent :

  • le nombre de personnes domiciliées prises en compte pour l’établissement de la facture
  • une inexactitude dans l’adresse de facturation (personne ressource, numéro de TVA, etc.)
  • une personne n’ayant pas effectué le relevé contradictoire pour clôture de compte et qui recevrait les factures des nouveaux abonnés ou usagers.