Le monoxyde de carbone (CO)

Qu’est-ce que le monoxyde de carbone (CO) ?

Le monoxyde de carbone (CO) est un gaz incolore, inodore et insipide. Le CO provient d’une mauvaise combustion d’un des éléments suivants : bois, charbon, mazout, pétrole, gaz naturel, propane et butane.

Dans un logement, les appareils susceptibles de produire du CO sont les convecteurs, les chaudières, les chauffe-eau et les poêles (en particulier les poêles à pétrole, les appareils à éthanol, etc.). Le risque de production de CO existe si les appareils sont mal installés, mal réglés ou non entretenus.

Le CO est aussi présent si la pièce où se trouvent les appareils n’est pas bien aérée ou si la cheminée est absente ou défaillante, ce qui empêche ainsi l’expulsion des gaz brûlés.

Comment le CO nuit-il à la santé ?

Respirer du monoxyde de carbone peut être mortel et, à tout le moins, avoir des conséquences dommageables sur la santé. Le CO a tendance à se fixer sur l’hémoglobine du sang, ce qui empêche celle-ci de remplir sa fonction naturelle, approvisionner notre organisme en oxygène.

Deux types d’intoxication au CO peuvent être identifiés :

  1. Intoxication aiguë
    Il s’agit du cas d’une personne respirant une grande quantité de CO en peu de temps. Cette personne ressent d’abord des maux de tête et des vertiges accompagnés de nausées et vomissements. Si elle n’est pas prise en charge rapidement, elle tombera dans le coma pour enfin mourir. On dénombre une cinquantaine de décès de ce type par an en Belgique.
  2. Intoxication chronique
    Il s’agit du cas d’une personne respirant de faibles doses de CO mais de manière régulière. Ce type d’inhalation n’est pas mortel mais peut provoquer des maux de tête, lourdeurs d’estomac, difficultés de concentration, etc.

Que faire en cas d’intoxication au CO ?

Dès l’apparition de symptômes suspects, il faut :

  • ouvrir les fenêtres et provoquer un courant d’air.
  • Eteindre les appareils à combustion (chauffe-eau, convecteurs, etc.).
  • Si la personne est consciente, appeler un médecin.
  • Si la personne est inconsciente, la coucher sur le côté pour éviter qu’elle ne s’étouffe en vomissant. Appeler ensuite le 112, en précisant bien qu’il s’agit probablement d’une intoxication au CO et que la personne est inconsciente.

Que faire à titre préventif ?

Trois actions peuvent être entreprises à titre préventif :

  1. vérifier que l’installation est bien conforme aux normes de sécurité. Vous pouvez faire appel à un professionnel agréé pour vous en assurer.
  2. Si l’installation est conforme, effectuer un entretien régulier des appareils à combustion et des conduits de cheminée. Éventuellement, il faudra faire remplacer les appareils trop anciens par un professionnel agréé. Plus d’infos sur l’entretien et les obligations des locataires et propriétaires dans ce domaine ici.
  3. Vérifier que le local dans lequel se trouve l’installation est bien ventilé. Parfois, pour éviter les courants d’air par exemple, les occupants d’un logement peuvent obstruer les orifices de ventilation. Ce comportement est évidemment dangereux.
  4. Aérer 10 minutes deux fois par jour les pièces contenant des appareils à combustion.

Fiche pédagogique
L’association La Rue a réalisé une fiche pédagogique sur le problème du monoxyde de carbone : accès à la fiche