Contexte et acteurs du secteur de l’eau

Publié le: 27/05/2016 - Mis à jour le : 10/02/2020

Contrairement au gaz et à l’électricité, l’eau n’a pas fait l’objet d’une libéralisation ou d’une privatisation. En effet, la totalité du cycle depuis le captage de l’eau jusqu’à la distribution chez les particuliers est entièrement géré par les pouvoirs publics.

En Région de Bruxelles-Capitale, c’est l’ordonnance cadre « Eau » qui règle le partage des compétences et les répartit entre les opérateurs et acteurs responsables. Voici les principaux opérateurs auxquels la Région de Bruxelles-Capitale a attribué des missions spécifiques pour la gestion du cycle de l’eau.

Un seul fournisseur : Vivaqua

Le citoyen n’a donc pas le choix de son fournisseur d’eau. L’attribution de celui-ci dépend uniquement du lieu où la demande d’approvisionnement en eau est émise. En région bruxelloise, il existe un seul distributeur d’eau : il s’agit de l’intercommunale Vivaqua. En région wallonne ou flamande, il existe plusieurs distributeurs mais toujours un seul possible par point de fourniture.

Qui gère l’eau à Bruxelles?

Ce sont les Régions qui sont presque entièrement en charge de la politique et de la gestion de l’eau.

Cependant, à l’instar de certains autres secteurs économiques (transport par taxi, médicaments à usage humains, etc.), le niveau fédéral intervient dans le contrôle des prix de la distribution de l’eau via la fixation d’un prix ou d’une marge maximale. Ces dernières années, le prix de l’eau a augmenté en Région bruxelloise, notamment en raison des coûts liés à la modernisation du réseau d’égouttage.

RobinetLes acteurs intervenant dans la gestion du cycle de l’eau en région bruxelloise sont les suivants :

  • Bruxelles Environnement: dans le domaine de l’eau, l’administration régionale s’occupe principalement de la politique générale de l’eau, du contrôle des captages bruxellois et des nappes aquifères, de la grande majorité des étangs et des cours d’eau, ainsi que de la gestion des subsides liés à l’eau (piscines et associations civiles).
  • Vivaqua : cette intercommunale est en charge, entre autres, de la production, du traitement, du stockage et du transport de l’eau potable à et vers Bruxelles mais également dans d’autres régions du pays. En 2017, Vivaqua fusionne avec Hydrobru, une intercommunale qui gérait jusqu’alors la distribution de l’eau potable chez les particuliers. C’est désormais Vivaqua qui assume ce rôle, ainsi que la gestion des infrastructures assurant la collecte communale des eaux usagées (réseau d’égouttage, bassins d’orage et collecteurs), le placement des compteurs d’eau individuels, leurs relevés et l’envoi des factures.
  • La Société Bruxelloise de Gestion de l’Eau (SBGE): est en charge, entre autres, de l’assainissement des eaux usées (ménagères, industrielles et de ruissellement).
  • Récemment BRUGEL, régulateur bruxellois indépendant actif depuis 2007 dans le secteur de l’énergie, a été chargé de réguler et d’encadrer les tarifs en matière de distribution d’eau potable et d’assainissement en Région bruxelloise. Ses missions sont les suivantes : contrôle du prix de l’eau, approbation des conditions générales, ainsi qu’une mission de conseil auprès des autorités publiques sur le fonctionnement du secteur régional de l’eau.

D’où provient l’eau bruxelloise ?
L’eau consommée en région bruxelloise est en grande majorité puisée dans les sources, rivières et nappes phréatiques situées en région wallonne. Plus d’informations sur l’origine et l’acheminement de l’eau bruxelloise ici.

Pour aller plus loin

Vous trouverez plus d’informations sur le plan bruxellois de la gestion de l’eau (politique générale et mesures) dans un document publié par Bruxelles Environnement.